Un bio réacteur membranaire Deltalab s'exporte au Pakistan

Le pilote BRM permet de comprendre et de gérer le procédé de traitement des eaux usées par dénitrification et nitrification. Le fonctionnement est visuel, puisque les produits sont mis en oeuvre dans des récipients en Altuglas.

La technologie des bioréacteurs à membrane est basée sur le procédé de boues activées.

Un ensemble de micro-organismes contenus dans un réservoir dégradent la matière organique provenant d'un effluent entrant. Cette consommation entraîne la croissance de la biomasse qui décante. La séparation entre l'eau à traiter et les micro-organismes se fait donc par différence de densité. Grâce à une instrumentation industrielle permettant des mesures en continu, les phénomènes de dégradation peuvent être interprétés presque directement (mesures d'oxygène dissous, de consommation d'énergie, etc).

Les analyses en laboratoire sont cependant nécessaires (DCO, DBO). Les opérateurs pourront gérer leur station de traitement en fonction des paramètres suivants :

  • Analyses (DCO, DBO),
  • Consommation d'oxygène,
  • Volume des boues et de leurs âges,
  • Qualité des perméats après microfiltration.

Les opérateurs pourront simuler des accroissements de débits d'alimentation et réagir en conséquence ou générer des dysfonctionnements (taux d'oxygène trop bas, pH acide, etc.). Il est bien évident que tous ces phénomènes sont assez lents et qu'il s'agit d'effectuer des relevés et analyses quotidiennement et à corriger ou interpréter une situation.

Un pilote qui parcourt 7.700 kilomètres

Une université pakistanaise (Mehran University of Engineering and technology) à Jamshoro dans le sud du pays nous a fait confiance pour l'élaboration de ce matériel. Ce pilote sera utilisé pour la recherche dans un de leur laboratoire sur l'étude de bio essence.




Retour aux actualités